Un OJO en Tenerife

NOTE D'INTENTION

« Et l’espace devenait une simple écume probabiliste en effervescence piquetée de trous de ver. »

Lumière des jours enfuis, Arthur C. Clarke et Stephen Baxter.

Au commencement.

Je suis né au début des années 80.

Les ordinateurs et le World Wide Web n’extistent pas encore.

Les notions de voyage dans le temps et l’espace m’ont toujours fascinés.

Ma première lecture de La Machine à explorer le temps de Herbert George Wells, puis Le Voyageur imprudent de René Barjavel m’ont sensibilisés à ces notions de science-fiction, ces notions de voyage à travers l’espace et le temps.

Plus tard, ce seront des films et séries du même genre, qui retiendront mon attention:

La trilogie Retour vers le futur, dont le premier volet est sorti 1985, réalisé par Robert Zemeckis, raconte l’histoire de Marty traversant les époques passées et futures, suivant les épisodes, dans le but de sauver la vie de son ami Emmett Brown « Doc » ou sa propre existence.

Retour vers le futur affiche
Retour vers le futur : Theatrical release poster by Drew Struzan

Stargate, la porte des étoiles , en 1994 par Roland Emmerich, dans lequel des explorateurs traversent la porte des étoiles pour libérer une planète et ses habitants, situés à l’autre bout de l’univers, de l’emprise d’un oppresseur dénommé Râ.

La porte des Etoiles Japan Expo 2009
Stargate - Japan Expo 2009 © Jamiecat *

La série Sliders: les Mondes parallèles, diffusée fin des années 90, dans laquelle les héros se perdent en travers un vortex (trou de ver ) et glissent au fil des épisodes d’un monde parallèle à autre dans l’espoir de revenir un jour dans leur réalité.

Sliders, les mondes parallèles
Sliders, les mondes parallèles : Photo Jerry O'Connell, John Rhys-Davies

2004, découverte de roman qui inspirera ce projet:

Je dévore Lumière des jours enfuis, écrit par Arthur C. Clarke et Stephen Baxter en 2000. Dans ce roman, les chercheurs ont réussis à utiliser des trou de ver, tout d’abord pour faire passer des données informatiques comme nous le faisons actuellement grâce au réseau internet. Au fil des avancées techniques, ils parviendront à transmettre des images vidéo venant de m’importe quel point du globe, puis de l’univers et pour finir de n’importe quel lieu et moment de l’histoire de l’Univers. Cette trouvaille sera appelée Camver. Une autre variante de cette technologie créera un nouveau type d’individus nommés les  » jointés » ayants comme particularité d’être reliés les uns aux autres au moyen d’un trou de ver directement implanté dans le cerveau, et leur permettant ainsi de ne former qu’un.

Les premiers pas vers la vidéo immersive

Cela fait quelques années, lors d’un road trip effectués en Espagne, l’idée me pris ramener des souvenirs en vidéo, qui seraient ensuite compilés en une sorte de guide audiovisuel de sites à découvrir.

Cette idée étant de réaliser des vidéos en rotation sur un trépied et ce sur un angle horizontal de 360°, comme une suite logique aux visionneuse « View-Master » mon enfance, pour lesquelles nous ramenions des cartes photos lors de nos vacances.

Tristement, l’expérience ne fut pas concluante faute de robustesse du matériel et du manque de stabilisation du dispositif.

Aujourd’hui, le monde de la technique  vidéo a fait un pas en avant, avec la mise sur le marché de caméras filmant à 360°, ravivant mon envie de réitérer l’essai infructueux réalisé quelques année au paravent.

L'ère des smartphones et du tout connecté.

Aujourd’hui, les progrès en terme de technologie et d’informatique nous offre des ordinateurs personnels (smartphones), tenant dans la poche, nous permettant de faire du traitement de texte, fonctionner des jeux vidéos évolués et regarder des vidéos en lignes de haute qualité.

L’avènement de la connexion sans fil 4G et les points d’accès Wifi désormais présents dans la major parties publiques et privées de notre quotidien nous permettent de nous relier à tout moment à internet, aux différents réseaux sociaux, de partage d’idées, de contenus, photos et vidéos.

Nous voyons déjà arriver sur le marché des appareil électroniques, tels que les écrans souples décrits dans Lumière des jours enfuis.

Prenons un peu de recul

J’ai grandi durant une période, dans une société qui ne connais pas encore le téléphone portable, internet n’en est encore qu’à l’état de simple outil permettant aux universités de communiquer leurs résultats de recherche. 

Je reste étonné (malgré ma position de technicien audiovisuel aficionado de nouvelles technologies) de voir la rapidité avec laquelle le mobile multifonction (smartphone) s’est répandu autour de nous.

Fin novembre 2017, L’ARCEP ( Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) estimait que plus de sept français sur dix, soit 73% des français, possédaient un smartphone et l’abonnement téléphonique internet allant avec.

Le nombre de smartphones est de 2 480,4 millions dans le monde en 2018 (source https://fr.statista.com).

Le mouvement Français des « Gilets Jaunes » nous démontre aujourd’hui que ces dispositifs (smartphones et internet) permettent la mise en connexion d’individus séparés de centaines de kilomètres, et former ainsi une certaine conscience collective.

Ces questions qui me trottent dans la tête.

ʘ Ne sommes nous pas, dors et déjà, au moyen de nos téléphones portables, équipés de caméras de qualité,  jointés comme ces personnages de Lumière des jours enfuis ?

ʘ La plateforme en ligne Youtube ne peut-elle pas être considérée comme un trou de ver, de « Camver », permettant de transférer son et vidéo à travers l’espace et le temps à destination de spectateurs, où qu’ils soient?

ʘ N’évoluons-nous pas dors et déjà dans une société digne d’un scénario de science fiction?

UN ʘJʘ EN TENERIFE

« Un OJO en Tenerife » est un projet technico-artistique, utilisant Youtube comme trou de verre (« Camver »), qui rend possible le voyage dans le temps et vers l’île de Tenerife au milieu de archipel des Canaries (Océan Atlantique Nord).

Il est destiné à être visionné sur smartphone, avec un casque audio (afin de profiter de l’audio binaural) et est optimal pour être visionné aux travers des casques de réalité virtuelle. Il reste toute fois ouverts aux autres supports (ordinateurs portables et de bureaux, tablettes, …) informatiques.

Il se veut récréatif et ludique, amener à découvrir au monde des connectés, l’univers de la vidéo immersive, la richesse culturelle et la richesse des paysages naturels de l’île de Tenerife.

Il s’ouvre une fois par jour, au moment et à l’endroit qui lui semble opportun.

Il a pour ambition de devenir un témoin de son époque, de la vie et des traditions dans l’archipel des Canaries.  De permettre à tout un chacun, où qu’il soit, de venir prendre régulièrement un bol d’air sur l’île de Tenerife, tout en étant dans son canapé ou au bureau.

Ayez toujours un œil à Tenerife ! 🙂